Une photo, quelques mots n° 56.

Publié le par mamido55

Texte écrit en regardant la photo de Romaric Cazeaux proposée par Leiloona pour "Une photo, quelques mots".

 

Un Jardin d'Utopie.

cazeaux-porte-et-boites.jpg

Pressés, ils avaient défoncé la porte, installé trois boites aux lettres aux noms de leurs sociétés et planté au milieu du grand jardin en friches un immense panneau mentionnant qu’ici, prochainement, se dresserait un immeuble de standing comportant bureaux et espaces de travail. Puis, ils avaient disparu. Les mois s’étaient succédés sans qu’aucune construction ne voie le jour. La crise était passée par là, sans doute.

 

Pourtant le vieux jardin n’était pas resté longtemps en sommeil. Inaccessible auparavant à cause de ses hauts murs et de sa lourde porte en bois infranchissables maintenant qu’il était ouvert aux quatre vents, il était vite devenu le terrain de jeu des enfants, le lieu de sortie des gens du voisinage promenant leur chien.

L’été, on y venait pique-niquer et jouer à la pétanque. Les anciens et les mères de famille amenaient leurs chaises pliantes pour y discuter en prenant le soleil. Pendant que les bambins gambadaient, les langues et les aiguilles  à tricoter allaient bon train.

 

Des utopistes y plantèrent même quelques fleurs et arbustes, et se mirent à tondre l’herbe deux à trois fois par an. Bizarrement, le lieu restait propre. aucune carcasse de voiture ou vieux matelas n’y furent jamais déposés, le moindre déchet ou papier gras était traqué et ramassé par les utilisateurs et même le grand panneau installé par les promoteurs n’avait pas été endommagé, tout juste un peu tagué et d’assez belle façon, il faut le reconnaître.

Il servait maintenant de panneau d’affichage aux gens du quartier : « Vends voiture,… », « Cherche nourrice… », « Troque heures de repassage contre élagage d’un platane… », « Cherche co-voiturage pour me rendre à… », « La chorale des anciens organise un concert le … », « Venez écouter… », Venez voir… », « Tournoi de volley... », « Match de foot… », « Concours de pétanque… », « Gala de danse… », …

Au fil du temps, l’endroit avait pris des allures de jardin public, un peu sauvage certes mais suffisamment entretenu par les gens du quartier pour une utilisation harmonieuse de chacun.

 

Bientôt, une pétition circula pour que le terrain soit racheté par la ville et devienne officiellement et sans contestation possible ce qu’il était déjà, de fait.

Une délégation se rendit en mairie, les élus se déplacèrent et furent séduits par cette réalisation si « citoyenne ». Aussi, lorsque des contacts furent pris avec les promoteurs, ceux-ci y virent là un bon moyen de se débarrasser d’un terrain qui ne leur rapportait rien. En le cédant pour une somme symbolique, ils se forgèrent une bonne image, ce qui leur permis d’obtenir de la ville des permis de construire dans des endroits beaucoup plus rentables. De grands et élogieux articles, se faisant l’écho de la belle histoire, parurent dans le bulletin municipal puis dans la presse locale, régionale et même nationale.

 

Mais lorsque le maire envoya ses services pour aménager le jardin, les gens du quartier refusèrent. Ils préféraient que le lieu reste dans son état semi sauvage. Ils fondèrent une association « Les amis du Jardin ».  Les cotisations de ses adhérents et la modeste subvention que la ville leur alloua furent suffisants pour maintenir le terrain dans le dépouillement naturel qui faisait son charme auprès des habitants et des nombreux visiteurs qui venaient maintenant s’y réfugier.

 

Mamido, le 11 Novembre 2012

Commenter cet article

Leiloona 14/11/2012 14:41

Oh j'aime beaucoup l'esprit de ce texte. ♥ Les gens sont plus attachés aux lieux qu'on ne le croit.

La Vilaine 12/11/2012 19:06

J'avoue: aux premières lignes de ton texte, j'ai eu peur que ce terrain soit détruit. Mais quels soulagement et bonheur de lire la suite. Merci pour ce rêve

Yosha 12/11/2012 18:25

Moi aussi j'aime beaucoup ce jardin... je suis contente qu'il soit resté en l'état !

V.beLecteur (beL) 12/11/2012 17:46

Ah enfin une note positive sur cette photo ! J'aime cet esprit de solidarité, d'entente entre les gens, merci de nous faire partager =D

Cardamone 12/11/2012 13:32

Joli texte qui fait rêver!Merci!

mamido55 12/11/2012 10:16

En écrivant ce texte, certes quelque peu utopiste, j'ai pris en quelque sorte le contre-pied de la chanson de Jacques Dutronc "Le petit jardin"...