Retour de bibliothèque

Publié le par mamido55

Texte écrit en regardant le tableau de Janet Hill publié par Lali pour "En vos mots n°281".

 

Parce qu'il faut bien commencer...

HILL-Janet-11.jpg

Elle n’aime rien tant que revenir de la bibliothèque chargée des livres qu’elle vient d’y choisir.

 

En cette période estivale, le nombre de volumes en droit au prêt augmente, passant de quatre à huit. D’habitude, durant le reste de l’année, elle n’emprunte jamais que ce qu’elle aura le temps de lire durant les trois semaines que dure le prêt. Un volume ou deux en général. Plutôt deux, au cas où elle se serait fourvoyée dans son premier choix.

 

Mais là, elle emprunte le maximum auquel sa carte lui donne droit. Sur le chemin du retour, alourdie par la charge des huit bouquins, elle anticipe déjà son plaisir. Elle va s’installer confortablement dans son fauteuil préféré, devant la grande fenêtre du salon. Elle en fermera les persiennes, juste assez pour se protéger de la lumière trop vive du dehors et de la chaleur trop intense mais pas complètement pour profiter de la lumière qui filtre et lui permettre de consulter les livres un à un….

 

Car elle ne va pas se plonger directement dans un roman en laissant les autres de côté. Non, elle va prendre son temps. Regarder une à une chaque couverture, l’illustration, le titre. Ensuite, elle passe à la lecture de chaque résumé figurant au dos du livre. D’ailleurs, elle a horreur de ceux qui n’en ont pas. Comme si on voulait la forcer à acheter sans voir la marchandise. En délaissant ces livres sans quatrième de couverture, elle sait qu’elle rate quelques chef-d’œuvres, mais c’est plus fort qu’elle. Il lui faut lire ce petit bout de texte à la fin du livre qui va lui mettre l’eau à la bouche… ou pas.

 

Lorsqu’elle a enfin fini de regarder et de manipuler l’extérieur des livres, qu’elle en a tiré toutes les informations qu’elle pensait pouvoir en extraire, elle finit par les ouvrir, non sans les avoir auparavant classé dans l’ordre où elle aimerait les lire.

 

Elle passe alors du temps à consulter les dates d’édition, de traduction, de première parution… qui lui font modifier quelquefois l’ordre de lecture, si elle a pris plusieurs livres du même auteur. Elle aime lire les choses dans l’ordre où elles ont été écrites. Elle a l’impression que ça l’aide à mieux connaître l’auteur, à mieux cerner le personnage récurent s’il y en a un.

 

Enfin vient la dernière étape de cette mise en lecture. Elle s’attaque aux premières pages de chacun des bouquins. Elle pénètre ainsi dans l’univers de chaque roman, fait connaissance avec le style de l’auteur… C’est ce qui va décider de son choix définitif du livre qu’elle va lire le premier, de ceux qu’elle va définitivement écarter également.

 

Il arrive à cette étape qu’elle se laisse emporter par l’histoire, qu’elle ne puisse plus se sortir de l’univers qu’un des auteurs lui a proposé. Alors, le soir la retrouve plongée dans le cœur du roman commencé, tout procédé rationnel et scientifique de préparation à la lecture définitivement oublié et abandonné, les autres livres éparpillés autour d’elle.

 

Et c’est ce qu’elle préfère le plus, ces divine surprises, à chaque fois renouvelées, cet abandon à la découverte et à la passion de la lecture.

 

Mamido, le 1er Septembre 2012

Publié dans En vos mots

Commenter cet article