La visite du Vendredi.

Publié le par mamido55

Texte écrit en regardant la photo de Romaric Cazeaux proposée par Leïloona pour "Une photo, quelques mots" n°68.

La visite du Vendredi.

mamie.jpg

C’est Vendredi. Mado a tout préparé et elle attend.

 

Sa petite-fille vient toujours le Vendredi, en fin d’après-midi. Ce jour-là, elle finit les cours plus tôt et en sortant, elle passe la voir.

Mado lui a préparé son goûter préféré : un lait grenadine et du quatre quart. Un « bébé rose » et du gâteau « qui fait des miettes », c’est ce qu’elle disait lorsqu’elle était petite fille.

 

Maintenant, elle est grande. C’est même une belle jeune fille, en âge d’être courtisée par les garçons. Mado soupire : comme le temps passe vite ! Pour Noël, la petite a accepté d’être prise en photo au côté de sa grand-mère. Le cliché, joliment encadré, trône depuis sur une étagère au dessus de la télévision.

 

Mado regarde l’heure. La petite ne devrait plus tarder maintenant. Elle va sonner puis pénétrer comme un tourbillon d’air frais dans la cuisine. Mado en frissonne à l’avance mais elle, si frileuse d’habitude, ne s’en inquiète pas, bien au contraire. Les visites de la petite lui réchauffent le cœur.

 

Elles vont papoter pendant deux heures. Enfin, c’est la petite qui va raconter sa vie, égrainant de petits ou plus grands soucis et bonheurs, les émaillant de réflexions tantôt légères et cocasses, tantôt sérieuse et profondes. Tout ce temps là, Mado va écouter, acquiescer, s’esclaffer ou consoler. Elle va surtout s’en remplir la tête, comme une boîte à trésors. Du grain à déballer petit à petit et à moudre au fur et à mesure, tout au long de la semaine, en attendant la prochaine visite de la petite.

 

Ah !... La porte cochère qui claque, le coup de sonnette énergique… C’est elle, la voilà !

 

Mamido, le 5 Février 2013.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yosha 10/02/2013 18:31

J'aime beaucoup, ça me rappelle de bons souvenirs avec ma grand-mère, ce cocon où on parlait de tout et de rien sans voir le temps passer.

lucie 06/02/2013 20:30

splendide, j'adore ton texte, cette rencontre dont la mamie se nourrit et qu'elle fait infuser en elle pour tenir jusqu'à la prochaine visite. Joli !