Tout à fait comme dans cette vie...

Publié le par mamido55

Tout à fait comme dans cette vie...

Avec, en leitmotiv, la phrase extraite d'un poème lituanien de Milosz "Ce sera tout à fait comme dans cette vie..."

Tout à fait comme dans cette vie...

Ce sera tout à fait comme dans cette vie.
Le même jardin, l’été, avec, au fond, sa cabane, vide et fraîche, pour y gouter un moment de solitude. Loin de la maison qui s’ébat, pleine de rires d’enfants, de papotages en cuisine sur fond de casseroles, et des derniers tubes en vogue que la radio égrène.
 
Ce sera tout à fait comme dans cette vie.
La même terrasse, à l’ombre des lauriers et de la banne qui déverse sa lumière orangée. La table y est dressée qui attend l’arrivée de tous les affamés.
Ceux qui ont pédalé dans la campagne verte, celles qui reviennent du marché, des provisions plein le panier, ceux qui remontent de la rivière, depuis le bas du grand pré. Ils ont pêché, ils ont nagé. Ils ont la peau humide et brillante comme les écailles des poissons qu’ils ramènent. Ceux qui se réveillent à peine, ils sont encore en pyjama et pas encore lavés. Ils ont, gravé sur la joue, le pli de l’oreiller. On se moque d’eux, ils se font disputer. Ils repartent s’habiller sous les quolibets de ceux qui, en attendant, se servent un apéro à leur santé.
 
Ce sera tout à fait comme dans cette vie.
Après la canicule d’un long après-midi où personne ne sort de la maison aux persiennes baissées. Dans la pénombre, on fait la sieste, on lit, on déballe les jeux de société. D’une voix feutrée, les filles se racontent tous leurs petits secrets.
Et puis, vers vingt heures, à la chaleur tombée, les volets qui claquent, la maison qui s’ébroue.
De nouveau un repas dans le soir apaisé, sous la nuit étoilée.
On goûte la fraicheur autant que le souper. Les plus âgés restent tranquilles, autour de la table que personne ne songe à desservir.
Les petits sont couchés. Les ados, maintenant bien réveillés, s’apprêtent à sortir, pleins de vitalité. Comme des oiseaux de nuit, ils portent un beau plumage. Ils sont prêts à séduire et à bien s’amuser.
 
Ce sera tout à fait comme dans cette vie.
Comme tous les étés, dans la grande maison…
Mamido, le 8 Octobre 2014.

Publié dans Bricoleurs de mots

Commenter cet article

JAK 15/10/2014 14:04

Nostalgique certitude